Retour haut
La voie verte : Saint-Étienne-lès-Remiremont
Plan

Saint-Étienne-lès-Remiremont

Saint-Étienne-lès-Remiremont est une commune française située dans le département des Vosges en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Ses habitants sont appelés les Stéphanois.

La voie verte : Saint-Étienne-lès-Remiremont

Commune de Saint Etienne lès Remiremont
Place de l'Hôtel de Ville
Boîte Postale 20234
88211 REMIREMONT Cedex
tél. 03.29.26.18.00

En quelques mots...

La commune compte 3277 hectares dont plus de 70 % de forêts couvrant deux massifs opposés dont l'un, le Fossard, situé au nord de la ville, culmine à 812 m. Située en zone de piemont, l'agriculture y prospère encore et côtoie un artisanat développé et une industrie en pleine expansion malgré le départ de D.M.C et ses 500 emplois pour Saint Nabord, en 1987.

A voir A voir à Saint-Étienne-lès-Remiremont

L’église de l’invention de Saint-Etienne (XVIIIe s), au village et son orgue de 1872 des frères Géhin.

La Chapelle de Ste-Claire qui aurait été bâtie vers 1730 par les chanoines qui habitaient le St-Mont. Cette chapelle, comme en témoigne l’inscription au dessus de la porte, a été dédiée à Ste-Claire (la troisième abbesse du St-Mont) et à St-Romaric (l’un des fondateurs du monastère). Elle se niche au pied de la montagne et fut nommée « Chapelle Ste-Claire ». Ce lieu de prière fut reconstruit après la Révolution, près de la ferme St-Romary, il fait l’objet d’une vénération populaire, car chaque année, malgré sa double dédicace, à Ste Claire et à St Romaric, la chapelle est dénommée
« Chapelle Sainte-Claire ».
La sainte née vers 600, fille de Saint-Romary, s’appelait Ségoberge, troisième abbesse du Saint-Mont. Pour ses qualités de pureté et de tendresse exceptionnelle, ses compagnes la surnommaient « Claire ». Elle avait des dons pour soigner les maux des yeux, avec l’eau de la source du même nom qui coule au pied du Saint-Mont. C’est en effet vers la fin du XIe siècle que le monastère d’hommes disparut,

L'étang creusé en 1731, à proximité de la chapelle Ste claire, par les bénédictins du St-Mont,

Les colonnes du XIe s, et peut-être même antérieures, réemployées dans l'ancienne ferme St-Romary au lieudit St Romary,

-À 500 mètres environ de l’auberge de St-Romaric, à proximité de la ferme de « La Piotte », ancienne métairie des chanoines, une petite chapelle,
la chapelle de Sainte-Sabine au lieu dit « Sainte-Sabine » sur la montagne du Fossard,

-La Haute Borne, datant de 1492, 4e quart XVe siècle, dite « La Haute Borne » classée au titre des monuments historiques le 1er mars 1966.

-Le Pont des fées, Inscrit sur l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 25 janvier 1944. Vestiges gallo-romains et d’époques postérieures.

-La pierre "Kerlinkin", datée de l'ère préhistorique, Menhir ou pierre dressée, portant des inscriptions druidiques, dans le massif du Fossard, vient de cairn (tas de pierres),

-L'ancienne caserne Victor a été utilisée pour des bâtiments administratifs (hôtel de ville, poste) et pour le logement collectif.

Liens Web Sites à voir

Site communal : http://www.ville-st-etienne-remiremont.fr/

Plan Web Plan de Saint-Étienne-lès-Remiremont